Biographie succinte


25 juillet 1931 : Naissance de Raymond Moretti à Nice.
1942 : Certificat d’études
1944 : Apprenti boulanger.
1945 à 1948 : Ecole municipale de dessin -Villa Thiole à Nice-
1949 : “ L’Art d’Aimer d’Ovide “. Premières illustrations du livre de bibliophilie.
1951 : - “ Moïse brisant les tables de la loi ”  peinture en 3 m de haut sur un drap de lit. (Offert par un collectionneur à l’université de Jérusalem).
- Service militaire sur la base aérienne de Mekhnès au Maroc

1954 : Première exposition. Hôtel Royal à Nice.
1955 : Première exposition étrangère. La Galleria à Rome. Sous le patronage du Conseil Culturel de l’Ambassade de France.
1955 à 1962 : Création d’une multitude de peintures à l’huile sur les thèmes “ clowns “,  “ jazz, “ corrida “, “  femmes “, “ maternité “, “ villes “, “ natures mortes “, “ carnaval “…  et de portraits pour lesquels Martine Carol, Olivia de Haviland, Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Dalida, Line Renaud, Joseph Kessel, Curd Jurgens viennent poser pour lui, entre autres.
1957 : Première exposition parisienne. Galerie Bernheim
1959 : - Rencontre Joseph Kessel. L’académicien écrira “… J’allais chez Moretti. Quand je quittais son atelier, j’avais découvert un artiste étonnant, un monde clos et magnifique, et – chose, à mon âge, plus rare encore et plus précieuse – un ami…“ (Sud, mai 1961)
- Rencontre Pablo Picasso. Lors d’un déjeuner, le 27 décembre 1963 dans un restaurant chinois de Nice, ils inventent la machine électronique à peindre d’un continent à l’autre.
- Rencontre Jean Cocteau.
- Exposition à la Ohana Gallery à Londres.

1961-1962 : “Cris du Monde “. Treize toiles 3 m x 2 m.
1962-1963 “ L’âge du Verseau ”. Travail à quatre mains, huiles, gouaches et plâtres, avec Jean Cocteau qui lui consacre la une des Lettres Françaises (11 avril 1963): “… Si je ne connaissais pas la surprenante faculté d’improvisation de Moretti, je pourrais le croire atteint par la folie des grandeurs. Mais c’est le sens de la grandeur qu’il possède et que je lui souhaite de rendre visible à tous. »
1965 : Exposition “Cris du Monde “ à la galerie Boccara à Paris.
1967 : “ Le Monstre “ . Naissance, dans les studios de la Victorine, de sa sculpture monumentale baptisée ainsi par Joseph Kessel. 25 000 heures de travail plus tard, l’œuvre mesurera 30 mètres de long, 15 mètres de large, 8 mètres de haut et pèsera 20 tonnes.
- Exposition de l’ensemble de ses œuvres à La Courneuve.

1971 : Emménagement du “Monstre“ dans le pavillon Baltard n° 6, quartier des Halles à Paris. Un an plus tard, menacé d’expulsion, Picasso viendra au secours de Moretti en alertant l’opinion publique.
1972 : “Philippe Sollers“. N° 65, première des 320 illustrations de couverture mensuelles- 33 ans - pour le magazine littéraire.
1973 : “Le Monstre“ s’installe à La Défense.
1975 : Première exposition à La Défense.
1976 : “Terra-Amata“. Création d’une frise retraçant les étapes principales de l’évolution humaine pour le Musée de Terra-Amata à Nice.
1977 : “ Duke “. Peinture à l’huile de 100 figures, pour la Sacem.
“ Enfer mécanique “. Affiche de cinéma.

1978 : “ Le convoi de la peur “. Affiche de cinéma.
1979 : “ La Haggadah “. Présentation des illustrations du récit de l’Histoire du peuple hébreu sortant d’Egypte pour retrouver la Terre Promise que les juifs lisent le soir de la Pâque, à la galerie Boccara à Paris.
- “ Le Mur du Forum des Halles “. Peinture à l’huile de 46 mètres de long et de 4,50 mètres de haut, évoquant l’évolution de l’homme et de son génie, des signes protosumériens à la naissance de l’alphabet, de l’homme de Tautavel (crâne en bronze scellé dans le mur) à Victor Hugo, Maurice Ravel et Louis Armstrong. Clin d'oeil à Baltard aussi. Fresque commandée par la Ville de Paris, réalisée en 90 nuits et inaugurée par Jacques Chirac. Carolyn Carlson étoile chorégraphe à l’Opéra de Paris, tient à rendre hommage au peintre en dansant devant son œuvre sous l’œil des caméras de télévision du journal de 13h.
“Kallista“. La montre la plus chère du monde (la plus merveilleuse en grec) profil féminin et profil masculin assemblés en or ornent le dos du boîtier sur un pavage de brillants.
- Exposition “2000 ans d’érotisme“.à la galerie Sylvia Bourdon à Paris sur des écrits de Philippe Sollers.
“ Eugène Onéguine“ de Tchaïkovski. Décors pour le théâtre de Caen.

- Exposition “ De Gaulle par Malraux “ à l’hôtel de Ville de Paris inaugurée par Jacques Chirac, Maire de Paris, en commémoration du 10e anniversaire de la mort du Général.
1981 : “La vie de Barnum “. Décors de la comédie musicale mise en scène par Yves Mourousi au cirque d’hiver.
“Le Pendule“. Sculpture bois et métal, 6 m de haut, sphère 5 m de diamètre, pesant 2 tonnes avec hommage à Rodin. Horloge de Vacheron-Constantin. Inauguration en présence de Raymond Barre, Premier ministre.
“Elections présidentielles“. Décors du studio 102 de Radio France pour TF1. Les élections retransmises en direct sur TF1 et France-Inter sont relayées dans le monde par Radio France Internationale.
“Elections législatives“. Les grandes heures de l’Assemblée Nationale sont le décor du studio 102 de Radio France pour TF1. 

1982 : “Massada“. Exposition inaugurée par François Mitterrand Président de la République et l’Ambassadeur d’Israël Meïr Rosenne en présence de Madame Moshé Dayan.
1983 : Projet de peindre le Mur de Berlin à la Défense sur des panneaux de 2,50m de hauteur sur 1,40m de largeur, mis bout à bout sur une longueur de 46 kilomètres. Le Mur de Berlin se promènera dans toutes les grandes villes du globe, démontrant la folie des hommes.
“Le camion de l’avenir“. Le plus beau camion du Monde peint par Moretti d’après sondage Ifop pour RTL et Iveco, se promène dans toute la France annonçant la manifestation des 24 h du Mans où il sera exposé les 1er et 2 octobre 1983.

1984 : Jazz“. Exposition à la galerie Bernheim à Paris.
“ Prix orange“ “Prix citron“. Sculpture en bronze remise au joueur, lors de la compétition de tennis à Roland Garros.
“Prix Jean Gabin“ “Prix Romy Schneider“ : Création pour une estampe, remise de prix au jeune comédien et à la jeune comédienne de l’année.

1985 : “Manhattan“. Création de l’affiche officielle Artexpo de New York 1985.
- “ Los Angeles“. Création de l’affiche officielle Artexpo CAL.
- Exposition “ Guerre et Paix “, rétrospective au Musée de la Poste en présence du Ministre des Postes et Télécommunications.

1986 : Exposition ”Moretti et les artistes”, rétrospective de l’artiste à la galerie de la Défense.
- Exposition “Raymond Moretti à l’Imprimerie Nationale” pour la sortie de l’ouvrage “ Chroniques Italiennes ” de Stendhal, inaugurée par Alain Juppé, ministre du Budget.
1987 : “ Centenaire de l’Institut Pasteur “. Affiche à la demande d’Air France mécène de l’évènement.
- Exposition "Moretti pavoise St Emilion", photographies géantes accrochées sur la ville: La colombe 6mx7,50- Le buisson ardent (tapisserie), Israël 4mx6,   Cité 7m20x10

1989 : "Arbres Lumières". Sculpture célébrant les 200 ans de la Révolution- 21 m de haut, bleu, blanc, rouge assemblé sur un socle figurant une carte de France, les faisceaux tricolores en acier et en verre s'élancent vers le ciel (message de liberté, néons et filtres projettent la lumière sur les 21m de haut, au centre un module métallique réfléchit le feu de la Révolution et les branches de l'arbre républicain.) Planté à Massy le 20 janvier 89
- Spectacle pyrotechnique. Feu d’artifice au pied de la Tour Eiffel. Fresque de 60m de large sur 20 m de haut en bleu blanc rouge au centre de laquelle apparaît en blanc la nef parisienne constituée de 45 000 jets multicolores.

1990 : "Einstein". 2e Réalisation de l’affiche pour le salon des artistes dépendants (SAD). Un tirage photo de 140 m2 d’après le dessin original est exposé devant le Grand Palais.
“Le Moretti“ à La Défense dans l’axe de la Grande Arche. Cheminée d’aération de 32 mètres se reflétant dans les vitres environnantes même la nuit grâce aux éclairages de projecteurs. 672 tubes de fibre de verre (27,5 tonnes) d’un diamètre variant entre 3 cm et 30 cm, 22 kilomètres (1 200 kilos) de blanc, carmin, orange, bleu foncé, turquoise, violet,   jusqu’à la gamme complète des verts. Tons chauds et tons froids selon les théories de Chevreul. Conception d'un mélange optique qui varie selon la lumière,   jouant sur la verticalité, le volume,  ce qui a demandé un grand effort technique : 2 100 heures de montage pour mettre en place les tubes que deux cents personnes ont convoyés par péniche de l’usine de fabrication jusqu’à l’esplanade du Général De Gaulle.
- “ Mémorial Rashi “. Sphère en acier carbone de 2,80m de hauteur, réalisée par les Compagnons du Devoir. Sont gravés des signes hébraïques liés au nom de Rachi: le Rech pour la symbolique de la terre, le Yod, pour le ciel, et le Chin, pour la paix. Inauguration en présence d'Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix et de René Samuel Sirat, Grand Rabbin de France.
1991 : Décoration d'un Toyota (équipe Paris La Défense assortie à la cheminée) pour le Dakar. Au retour du rallye, la voiture fera l’objet d’une vente aux enchères au profit de Thierry Sabine Organisation.
- “ Les Français avec leurs soldats ”  Affiche réalisée pour le soutien aux militaires engagés dans la guerre du Golfe.
- “Podium d’or“. Affiche et trophée en bronze pour le Sportel de Monaco, marché international du sport télévisé décernant un prix au réalisateur du meilleur ralenti sportif.
- “ Vive l’écrit ”, Illustration de la couverture du 1 000e numéro pour le magazine Le Point et portraits d’hommes littéraires d’après le reportage de Tony Kent, photographe américain.

1992 : “ L’Homme de Tautavel“. Sculptures réalisées par les Compagnons du devoir: Emboîtement de Trois profils , le 1er en bronze est le crâne de “l’Homo erectus ”(local),  le 2e qu'il recouvre est “ l’Homme moderne ” en acier et le 3e est“l’Homme debout ”, d’une taille de 1,65 m, taille de l'homme de Tautavel. Pour le Musée de préhistoire de Tautavel, centre Européen de la Préhistoire. Une copie se trouve au parc de Montjuich à Barcelone.
- 300e numéro du Magazine Littéraire avec un supplément de quinze portraits d’écrivains.

1993 : “Django d'or“.Trophée remis aux lauréats lors de la soirée Django d’Or. Sculpture, guitares de laiton argenté se profilant et se multipliant à l'infini. Découpées au jet d'eau programmé sur ordinateur, elles swinguent sur une signature de bronze, celle de Django.
1994 : “La Galerue des Arcades“. Début de l’œuvre racontant l’histoire de la ville de Toulouse en 29 tableaux sous les arcades du Capitole. 29 sérigraphies de 2,50 m sur 3,10 m seront accrochées dans les caissons éclairés constituant les plafonds.
- “Croix du Languedoc” Début de chantier pour la Croix en bronze ouvragé d'une envergure de 18 mètres et d'un poids de vingt tonnes renouant avec les traditions les plus anciennes, elle comporte une représentation des 12 signes du zodiaque symbolisant le partage du temps- 12 mois de l'année, 12 heures du jour- et évoque les 4 points cardinaux. Chacun des douze disques de la croix est parsemé de petites croix du Languedoc retraçant l'évolution de son dessin au cours des siècles. 

1995 : “Carnaval”. Affiche du 112e carnaval pour la Ville de Nice à l’occasion du centenaire du cinéma.
“Paris Champs-Élysées“. Affiche pour l’Office du Tourisme de paris

1996 : “30e anniversaire du Magazine Littéraire“. Lors du salon du livre à Brive-La-Gaillarde, exposition d’une multitude de portraits réalisés entre 1972 et 1996 pour le magazine.
1997 : “ Concours Général “. Oeuvre spécialement conçue pour la remise de prix 97 aux lauréats du 250e anniv du concours général à la Sorbonne.
1998 : Exposition. La“Galerue des Arcades“ terminée, le Musée Paul-Dupuy de Toulouse expose 89 tableaux originaux dont les 29 choisis pour la place du Capitole.
1999 : “Magazine Littéraire : 30 ans de couverture“ Exposition à la galerie Belfond à Paris.
- Exposition "Toulouse, les originaux", à l’Espace Cardin à Paris89 tableaux créés pour les arcades du Capitole et les maquettes originales de la croix du Languedoc.
- Exposition “Galerue des Arcades“."Toulouse à Orly", les 29 plafonds de neuf mètres carrés chacun sont accrochés dans le hall d'Orly ouest.

2000 : “Baie des Anges“. Création de 7 tapis pour le salon Royal du Negresco à Nice.
“Téléthon“. Fresque de 4 panneaux (4,50x90) illustrant Einstein, Armstrong, Astérix, Tintin, Batman, l’homme de Tautavel, le football, les éléphants, les chiens, les oiseaux… Plus d’un millier d’enfants ont reconstitué, façon puzzle d’après modèle, puis assemblé les 1035 fragments dispersés au profit de la lutte contre les maladies génétiques. L’artiste a fait don de cette fresque à l’hôpital Necker.

2001 :  “Petit journal Montparnasse“. Décor de 5 panneaux sur le thème du jazz.
“L’Âge du Verseau“. Inauguration de la galerie de Jean-Claude Brialy pour Moretti, baptisée ainsi en clin d’œil à leur ami Cocteau.

2002 : “Le Mur“. Inauguration du mur réalisé en 1979 pour le Forum des Halles, découpé en morceau de 1m80 x 2m puis restauré et installé près du Musée de la Préhistoire à Tautavel, près de Perpignan.
2003 : “Raymond Moretti“ – Rétrospective à Castres
2004 :  “La Défense“. Carte de voeux 2005, commande de l’EPAD. Dernière œuvre de l’artiste.
- Exposition “Cimetière marin“, à la galerie L’Age du Verseau à Paris. 16 tableaux illustrant le poème de Paul Valéry. Dernière exposition en présence de l’artiste.

2 juin 2005 - 20h, Raymond Moretti meurt à Paris.

  © DR

© DR

  © DR

© DR

 

Bibliographie


"Moretti" par Roger Garaudy - Le chant des Sphères éditeur, juin 1966.
"Cocteau-Moretti, L’Age du Verseau", par Louis Nucéra - JC Lattés éditeur 1973.
"Moretti" - Textes de J. Baron, J. Cocteau, A. Gatti, J. Kessel, L. Nucéra - Les clefs du temps, Zoug éditeur, 1973.
"Moretti carrément" par André Bercoff - Encre éditeur 1979.
"Tout ce qu’on peut dire sur Moretti est parfaitement exact" par Jean Schmitt - Le centurion éditeur 1980.
"Moretti" - Place du Capitole, Toulouse - Imprimerie Nationale éditeur mai 1999.

 
  © Descombin/Bessé

© Descombin/Bessé


Bibliophilie


1953 - L’art d’aimer d'Ovide - Pardo éditeur.
1966 - Le Bateau Ivre de Rimbaud, 36 tableaux - Le Chant des Sphères éditeur.
1968 - Faire-part de Jean Cocteau, Dessin en frontispice - Poésie-Club éditeur.
1968 - Du dérisoire au démoniaque, 16 tableaux - 2 volumes, Texte de J. Chaix - Ruy. Roissard éditeur.
1970 - Le sens de la terre, 8 tableaux. Texte de J. Chaix-Ruy - Roissard éditeur.
1971 - Du féérique au celeste 8 tableaux. Texte de J. Chaix-Ruy - Roissard éditeur.
1973 - Cocteau-Moretti : L'Age du Verseau, 26 tableaux. Texte de Louis Nucéra - Palmart éditeur.
1974 - Rue St Denis, 25 tableaux. Texte de Joseph Kessel - Palmart éditeur.
1979 - La Haggadah de la Ve Coupe, 20 tableaux - Israël éditeur.
1980 - Charles de Gaulle par Malraux, 20 tableaux + 8 études - texte d’André Malraux, préface de Pierre Lefranc Le club du livre éditeur.

1981 - Les Illuminations de Rimbaud, 16 tableaux - Israël éditeur.
1981 - Céline, 72 tableaux. “Voyage au bout de la nuit“, premier des 9 tomes illustrant l’œuvre littéraire de l’écrivain - Le Club de l’honnête homme éditeur.
1982 - Chemin initiatique, 14 tableaux. Texte de Pierre Charbonnier - Esorizon éditeur.
1982 - Massada, 29 tableaux. Texte de Moshe Dayan, Flavius Josèphe, Uzi Narkiss et Yves Courrière - Israël éditeur.
1983 - Charles de Gaulle, 7 tableaux. Le fil de l’épée - Edition du cinquantenaire - Editions Michèle Trinckvel.
1984 - Jazz, 12 tableaux. Texte de Franck Ténot avec un poème de Claude Nougaro et la collaboration de Michel Legrand - Israël éditeur.

1985 - L’Homme de la Mancha, 15 tableaux. Comédie musicale reprise par Jacques Brel - Israël éditeur.
1986 - Stendhal Chroniques italiennes, suivi de Vanina Vanini, 12 tableaux - Imprimerie Nationale éditeur
1986 - Brel, 29 tableaux - 2 volumes. Œuvres poétiques - Israël éditeur.
1988 - Malraux, 14 tableaux. Préface de Jacques Chaban-Delmas. Textes de Jean Lescure, Alain Malraux, Pierre Lefranc - Israël éditeur.
2003 - Le Cimetière marin de Paul Valéry 13 tableaux - Ville de Séte éditeur.
2004 - Le chant du peintre, 5 tableaux. Texte de Christophe Pénot en hommage à Bernard Hinault - Cristel édition.

  © Raph Gatti

© Raph Gatti

 

Philatélie


1984 : “Résistance“ et “Débarquements“. 2 timbres, commémoration du quarantième anniversaire de la libération.
1985 :   “Retour à la paix“ et “Retour à la liberté“. 2 timbres, commémoration du quarantième anniversaire de la victoire.
1988 : “Synagogue Victoire Paris“. A l’occasion du jumelage des synagogues de Paris et de Jérusalem.
1990 : “La Chanson française“. 6 timbres Personnages célèbres de La chanson française Maurice Chevalier, Edith Piaf, Georges Brassens, Jacques Brel, Aristide Bruant et Tino Rossi. Vente anticipée à l’Olympia de Paris.
1990 : “Maurice Genevoix 1890-1980
Centenaire de la naissance du romancier-poète
1991 : “ Imprimerie nationale, 350 ans “. 350e anniversaire.
1992 : “ L’Homme de Tautavel, 450 000 ans“. Sortie nationale à Tautavel.
1993 : “Django Reinhardt 1910-1953“. 40e anniversaire de la mort du compositeur et guitariste gitan de Jazz. Sortie nationale à Boulogne-Billancourt.
1995 : “Poste aérienne 1995, Terres Australes et Antarctiques françaises, G. Lesquin 1803-1830“. Grand Prix de l’art philatélique des Territoires d’outre-mer.
1998 : “Edit de Nantes, 1598-1998“. 400e anniversaire de la signature de l'Édit de Nantes, représentation du roi Henri IV.
1998 : “La Constitution 1958-1998“. 40e anniversaire de la Constitution de la Ve République (1958-1998)
1998 : “1914-1918“. 80e anniversaire de l'Armistice, signée dans la forêt de Compiègne.
1999 : Pour la Poste monégasque “Sportel“. 10e anniversaire de la Convention internationale sur le sport à la télévision.
2001 : “Championnat du monde de handball“. Championnat du monde de Handball masculin, finale à Paris.
2002 : “Les étoiles du Jazz“. Six timbres Artistes de jazz Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Duke Ellington, Sidney Bechet, Stéphane Grappelli et Michel Petrucciani.
2004 : “Débarquements et Libération 1944-200460e anniversaire (1944-2004) des débarquements (Normandie et en Provence) des troupes alliées et de la Libération.

  © Sophie Litras

© Sophie Litras

 

Distinctions


1979 Paris - Les Halles, cœur de Paris
Grand prix de l'affiche française par l'Académie Nationale des Arts de la Rue.
1982 Paris - Les Illuminations de Rimbaud
Aigle d'0r, haute récompense internationale, livre d'art.
1983 Paris - Cinquantenaire Air France
Grand prix de l’affiche par le journal Les Echos.
1984 Paris - Personnalité de l'année
Distinction internationale, section des beaux arts.
1995 Paris - TAAF
Grand prix de l'art philatélique.
1997 Paris - Palmes académiques

  © Eric Pasquier

© Eric Pasquier